Entretien avec M. Patrick Héritier

CEO of PLEION

Patrick Héritier started his banking career in 1997 with SBS / UBS, where he held different Executive positions before finally becoming Head of Private Banking for Chablais. In 2007, he joined Julius Baer as Managing Director, where he launched and developed the Verbier branch of the firm. In 2013, he became a member of Julius Baer’s Swiss Executive Committee and was given the management of the branch in Bern and eventually the Central and Eastern Regions in Switzerland from Bern to Saint Moritz.

In addition to his airline and fighter pilot experience, Patrick holds an Executive MBA (EMBA) from Rochester-Bern, and completed his Advanced Management Program at INSEAD Singapore. He also holds a CAS as board member from Bern University.

In 2017, Patrick joined PLEION as CEO and became a Member of the Board of Directors in 2020.

PLEION est un acteur important au sein du secteur des services financiers à Maurice. Veuillez-nous en dire plus sur votre Groupe et ses activités.

PLEION a démarré ses opérations à Maurice en 2007 avec une activité principalement axée vers la gestion de fortune. Avec son secteur des services financiers bien réglementé, couplé à son positionnement géographique stratégique, l’ile Maurice s’est naturellement positionnée comme une juridiction idéale pour la gestion de fortune.

Nous nous sommes beaucoup développés depuis que nous avons commencé nos activités en Suisse en 1980. Au fil des années nous avons privilégié un développement géographique et capacitaire soutenu. Aujourd'hui, nous avons cinq bureaux stratégiquement implantés en Suisse, un bureau à Monaco, et nous établirons prochainement une présence au Luxembourg. Du fait de notre expérience dans le domaine, nous avons tissé une relation de confiance intergénérationnelle avec beaucoup de nos clients.

Depuis 1980, nous avons logiquement diversifié notre offre globale pour répondre aux besoins des clients, qui sont désormais à la recherche d'une approche intégrée. Notre gamme de services comprend la distribution de produits financiers, la mise en place de structures internationales à travers plusieurs juridictions, l'administration de fonds, l'immobilier, la relocalisation de particuliers, la structuration et la gestion de patrimoine, le conseil, le financement et le conseil d'entreprise, la gestion de fonds, ainsi que des solutions informatiques d'entreprise.

A Maurice, nous comptons 120 collaborateurs répartis sur deux sites, à savoir Trianon et Grand Baie. Notre approche consiste à tirer parti de notre expertise internationale du secteur financier et d’y ajouter les capacités et les connaissances fraichement acquises à Maurice pour servir les marchés développés et émergents.

Depuis que PLEION a établi sa présence à Maurice, le groupe a étendu ses opérations. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos réalisations et les justifications de votre stratégie à Maurice ?

Depuis notre création à Maurice, nous avons développé notre expertise et fournissons, via le Centre financier international de Maurice, des services et des solutions aux entreprises et aux particuliers qui investissent et font des affaires à Maurice et en Afrique continentale. Nos clients étant au cœur de notre activite , notre stratégie est d'agir comme un catalyseur, leur permettant de maximiser à la fois leur retour sur investissement et la capitalisation de leurs entreprises. Nous permettons à nos clients de se concentrer sur leurs activités principales et nous les aidons à atteindre leurs objectifs.

Nous avons été en mesure d'ajouter des capacités de financement et de conseil aux entreprises à notre gamme de services et révolutionner le marché avec des offres innovantes. Depuis le début de ses opérations en 2019, PLEION Corporate Finance Ltd a aidé avec succès plusieurs entreprises mauriciennes, en levant 6 milliards de MUR de prêts. Récemment, PLEION Corporate Finance a organisé un Green Bond Boot Camp, une première à Maurice, en collaboration avec Climate Bonds Initiative. Nous misons à nouveau sur notre expertise internationale.

Nous sommes également très heureux d’annoncer qu’une fusion est envisagée avec un autre groupe présent en Suisse, en Russie, en Thaïlande et à Dubaï, engagé dans la gestion de fortune, le family office et la planification financière et successorale. Cette décision renforcera notre portée internationale et notre position de partenaire patrimonial intégré pour nos clients. Il est important de comprendre que nous considérons Maurice et Dubaï comme des juridictions complémentaires. En effet, grâce à nos bureaux dans différentes juridictions, nous sommes en mesure d'ajouter une dimension internationale aux solutions que nous proposons à nos clients.

Fort de notre expertise et de notre expérience dans la gestion de fortune et la gestion de fonds de pension en Suisse, nous avons pour objectif d'apporter notre savoir-faire sur le marché local.

L'île Maurice a-t-elle les conditions préalables pour que les entreprises internationales puissent domicilier leurs activités dans la juridiction ?

Depuis son indépendance à la fin des années 1960 et malgré les obstacles, Maurice a connu une transformation remarquable. Ayant été une économie monoculture dépendante de la canne à sucre jusqu’à se transformer en une économie forte et diversifiée, Maurice, aujourd’hui, tire sa fierté du fait d'être une juridiction idéale oû les entreprises internationales peuvent domicilier leurs activités. Le succès et le développement economique ont suivi grâce à certains facteurs fondamentaux : démocratisation de l’économie, croissance inclusive, développement du capital humain et mobilité sociale. Cela peut être constaté en consultant le rapport Ease of Doing Business 2020 de la Banque mondiale, où Maurice se classe au 13e rang mondial.

Au fil des années, Maurice a mis en place un bon cadre réglementaire qui a attiré de nombreux investisseurs. Aujourd'hui, la juridiction fait face à des épreuves économiques suite à la pandémie du COVID-19 et au rapport défavorable de l'UE. Cependant, des améliorations sont en cours et le GAFI a récemment salué le progrès effectué dans le renforcement de la réglementation relative à la LBC / FT. À court terme, le secteur financier mauricien est confronté à divers défis. À long terme cependant, Maurice bénéficiera des avantages d'être à la hauteur des meilleures pratiques internationales, notamment en pouvant entamer des affaires avec l'Afrique subsaharienne et le monde.

Outre ses réglementations, Maurice se classe au premier rang des pays africains dans de nombreux indices internationaux, notamment le développement des TIC, la bonne gouvernance, la facilité de faire des affaires, la stabilité politique et sociale et la liberté économique, entre autres. En effet, Maurice offre un environnement propice aux entreprises et aux investisseurs avec sa population multilingue et son système juridique mixte et robuste.

En plus d'être un lieu propice aux affaires, Maurice offre un cadre de vie sécurisé ; la qualité de vie incite la relocalisation familiale. Maurice a attiré de nombreux expatriés et professionnels hautement qualifiés qui contribuent continuellement à la mise en place du Centre financier international de Maurice. En effet, à travers PLEION Private Services Ltd, une société spécialisée dans la vente de villas et d'appartements de luxe à Maurice, nous avons remarqué que de nombreuses personnes souhaitant faire des affaires à Maurice sont intéressées à investir dans le secteur immobilier de l'île, qui est en plein essor. À cet égard, nous espérons que la pandémie actuelle sera bientôt maîtrisée.

Diverses entreprises utilisent actuellement Maurice comme plate-forme pour les opérations à destination de l'Afrique. Quel est votre point de vue, et Maurice est-elle adaptée aux opérations africaines ?

Nous avons constaté un intérêt croissant pour Maurice de la part des particuliers et d'entreprises d'Afrique, d'Europe et d'Asie, qui cherchent à travailler dans un territoire à l’abri du COVID et dans une juridiction sérieuse, à partir de laquelle ils peuvent mener leurs opérations de manière soutenable.

Selon Nitin Collappen, directeur général de Sunibel Corporate Services Ltd, fournisseur de services sur mesure aux entreprises, fiduciaires et fonds - et l'une de nos entreprises partenaires - dans de nombreux cas, les caractéristiques de l'île Maurice mentionnées ci-dessus constituent un écosystème que les clients internationaux recherchent pour faire des affaires. La certitude de la loi, la possibilité d’actionnariat étranger à 100%, la libre circulation des capitaux et des dividendes, l'absence de contrôle des changes et des accords de promotion et de protection des investissements (IPPA) que Maurice détient avec divers pays africains, sont certainement des avantages d’être basé à l'île Maurice.

La juridiction suit les tendances internationales en -proposant plus de produits financiers à son portefeuille et en réglementant certaines activités. Il s'agit notamment des produits axés sur la Fintech (licence pour les services de custody pour les actifs numériques ; investissement dans la crypto-monnaie en tant qu'actif numérique ; offres de jetons de titres ; et plateformes de prêt entre pairs) et la structure pour les sociétés à capital variable, pour n'en nommer que quelques-uns. Les nouveaux produits financiers attireront des investisseurs plus sophistiqués.

Maurice a un rôle important à jouer dans la canalisation des investissements et des affaires vers l'Afrique et reste la plateforme d'investissement privilégiée au confluent de l'Afrique et de l'Asie. Le dernier rapport d'AfrAsia Bank sur la richesse en Afrique souligne ce que nous savions déjà, que Maurice a un potentiel inexploité pour la gestion de patrimoine en Afrique. La réalité est que les marchés émergents d'Afrique offriront certainement des rendements plus élevés que les marchés traditionnels. C'est là que les capitaux pourraient circuler davantage à l'avenir et Maurice est l'endroit idéal pour structurer et gérer ces investissements.

Propos recueillis par Nivesha Seebah